le blog


25 Fév, 2019

 

 

Chaque mois, Joli Bump vous propose une sélection inspirante de prénoms pour filles et garçons.

Entendus, lus ou recherchés, voici la sélection Joli Bump du mois de février.

 

F comme février

 

Faustine : Du latin « faustus » qui signifie « favorable », voyez-y la traduction de « heureux ».Depuis les années 1970, la côte de popularité de ce prénom ne fait que grandir. On dit que ce sont 2 impératrices qui l’ont fait connaître pendant l’Antiquité. Il n’est donc pas étonnant que ce prénom porte autant de caractère et de vivacité.

 

Félix : Existant depuis l’Antiquité, Félix a longtemps été un prénom puissant porté par des hommes de pouvoir comme Félix Faure et même quelques papes. Par la suite, sa sonorité féline le fait devenir le prénom fétiche des propriétaires de chat. C’était sans compter sur son regain de popularité chez les humains. De puissance et fort caractère, Félix est aujourd’hui un prénom plein de douceur et de discrétion.

 

Nos favoris du mois

 

Angèle : On reconnaît tout de suite les origines de ce prénom d’antan, donné à nos arrières grand mères. Ses sonorités angéliques viennent de son étymologie grec qui signifie « le messager ». Bien que rare de nos jours en France, ses variantes Angelika ou Angela sont très populaires outre-Rhin.

 

Auguste : Majestueux comme le latin d’Auguste, ce grand prénom donne une image d’homme volcanique et à fort caractère à quiconque le porterait. On en oublierait presque les célèbres artistes qui en ont fait la gloire Auguste Renoir (peintre impressionniste) et Auguste Rodin (sculpteur iconique). Très populaire au début du 20ème siècle, il attend depuis son grand retour.

 

Inspiration Bretagne

 

Rozenn : Version bretonne d’un nom de fleur, Rozenn est issu du latin « rosa » qui veut dire la « rose ». Cette variante originale du prénom Rose qui revient en force, Rozenn renforce le caractère de ce prénom et y ajoute des épines.

 

Lénaïck : Éclat de soleil, c’est la signification de ce prénom breton aux origines grecques. Retirez le k et ce prénom devient mixte comme beaucoup de prénoms bretons. Aucun doute sur la rareté de ce prénom attribué à une petite centaine de bébés depuis 1900.

 

Découvrez nos produits à porter avant, pendant et après la grossesse sur notre E-SHOP

Vous aimerez aussi

 

Laisser un commentaire